Les nouveautés 2018

Le métier d’animateur coopératif

Quelle est la boite à outils de l’animateur coopératif ? Comment construire des stratégies de participation autour de vos actions ? Autant de postures et de propositions de travail propres au métier d’animateur pour développer l’esprit critique et questionner nos pratiques. Cette formation vous permettra de vous approprier des outils de médiation éprouvés, de partager des grilles d’analyse et de construire des stratégies de mobilisation qui fonctionnent vraiment, que ce soit dans votre équipe ou envers vos publics ! Nous vous accompagnerons à penser/repenser votre posture professionnelle afin d’agir en cohérence avec votre idéal de transformation sociale.

Date(s), lieu(x) et horaires

  • Dates et lieu : lundi 19, mardi 20, mercredi 21, jeudi 22 mars 2018 au Gîte de la Hulotte, La ville Moisan à Saint Malon sur Mel
  • Horaires : 9h à 18h
  • Durée : 4 jours de 8 heures soit 32h

Coûts

Adhérent :
salarié : 800 €

Non adhérent :
salarié : 1200 €

Coût du gîte à la charge de la structure : 240 € par participant pour les 4 jours (hébergement + repas inclus)

Public concerné

  • Ce stage ne s’adresse pas uniquement aux animateurs professionnels et non-professionnels, mais à toute personne souhaitant renforcer la mobilisation et l’intégration des habitants et des équipes dans le projet de sa structure.
  • Cette formation convient parfaitement aux personnes amenées à exercer des fonctions de coordination.
  • Nombre de places limité, pensez à vous inscrire rapidement.

Pré recquis

Disposer du niveau de connaissances préalables suivant :

  • expérience de travail en équipe ou en collectif
  • animation ou encadrement d’un groupe
  • une connaissance de la langue française permettant de suivre une formation
  • être volontaire et informé

Objectifs pédagogiques

  • Apprendre à renforcer la mobilisation et l’implication des publics et des équipes de sa structure.
  • Etre capable de construire des synergies entre une structure et ses publics autour d’un projet partagé et d’intérêts mutuels.
  • Savoir coordonner un projet.
  • Etre en capacité d’analyser et d’animer des temps d’échanges collectifs.
  • Savoir s’adapter aux différents publics et interlocuteurs.
  • Comprendre les enjeux de la coopération.
  • Savoir résoudre collectivement les situations problématiques rencontrées pour proposer des alternatives.

Programme détaillé

Les enjeux :

 

  • Apports théoriques sur la participation et la coopération
  • Construction de grilles d’analyses.

Les stratégies de l’animateur coopératif :

 

  • Les stratégies d’un penseur de la transformation sociale
  • La reconnaissance mutuelle et les bases de la mobilisation
  • Mise en œuvre et expérimentation des premiers jeux et exercices d’animation.
  • Comment choisir outils adaptés pour ses animations, ses réunions avec les équipes et les partenaires ?
  • Apports de grilles d’analyses

Organiser la gouvernance et les décisions collectives :

 

  • Les stratégies de la transformation sociale, Saul Alinsky
  • Les expériences individuelles et de structures en termes de coopération et de participation.
  • La structuration interne et de gouvernance au sein des équipes
  • Quelles coopérations inventer et créer dans ce cadre ?

Les freins et les leviers à la coopération :

 

  • Comment créer des espaces de décision collective ? Comment décider collectivement réellement ?
  • Nouveaux jeux et exercices, analyse et réflexion collective sur leur utilisation
  • Les postures et outils d’animation qui renforcent la mobilisation pour les animateurs
  • Les critères d’évaluation, les indicateurs, l’impact

Moyens pédagogiques

Notre valise pédagogique est constituée d’expériences et d’outils venant de l’éducation populaire (réfléchir et agir dans la complexité), du Théâtre de l’Opprimé (construire des stratégies collectives), de l’animation de débat public (animer les processus de réflexion et de décision publique). Et d’une expérience fournie de formateur et de consultant, auprès, notamment, de structures de l’économie solidaire.

 

Adaptation des modalités pédagogiques

Des bilans collectifs et individuels seront effectués tout au long du stage afin de mesurer les écarts potentiels entre les attentes des stagiaires, les objectifs de départ et le déroulement réel de la formation. La dernière demi-journée sera consacrée à l’appréciation partagée des apports de la formation et à la réflexion sur les transferts dans les actions de chacun.

Évaluation de la formation

L’évaluation fait partie intégrante du processus que nous proposons. Nous aménageons régulièrement des espaces de prises de recul, des « pas de côté », qui permettent à chacun de se positionner sur la formation, la bonne appropriation des contenus et le fonctionnement collectif. Ce qui nous permet collectivement de nous réajuster et de nous positionner en fonction des ressentis et points de vue exprimés. Nous effectuerons un bilan écrit.